dimanche 16 juin 2013

Lettre à mes 16 ans....

Suite à la lecture d'un post sur le blog de Ciloubidouille, j'ai eu envie, une fois n'est pas coutume de raconter ma life sur ce blog. Si vous me suivez depuis un moment vous avez du remarquer qu'il n'y avait plus de post totalement mégalo. Je vous rassure ils ne vont pas faire leur réapparition, j'avais juste envie de me prêter à l'exercice. Si vous avez envie de jouer avec moi, n'hésitez pas à laisser des liens à la suite de ce post.

Cher toi/nous/moi....

Bon déjà ça part mal, tu te demandes quel est l'imbécile qui te fait une blague. Ce n'en est pas une. Je suis toi.... Enfin tu es moi. Ou plutôt nous sommes nous mais pas à la même époque..... Bref, j'ai aujourd'hui le double de ton âge et je t'écris une lettre, aujourd'hui, le 16 juin 2013....

Contente toi d'admettre et de lire, tu réfléchiras plus tard. Hey, non, pas si vite, lis bien tous les mots, ne te contente pas de lire en diagonale pour comprendre le sens général et y revenir après. Tu vois que je te connais.....

Bref....

Je sais qu'en ce moment tu ne vis pas une période facile. Ça fait 15 jours que tu es revenue en France après une année magique passée à Dakar. Tu y as laissé tes ami(e)s, tu te sens mal dans ta peau malgré les retrouvailles avec Caro, Emilie et Lydie. Avec le recul, je pense que le fait d'être en pleine crise hormonale avec la fin de l'adolescence n'arrange pas les choses mais je t'assure, ça va passer. 

Ça y est, tu t'imagines que je suis devenue une moralisatrice qui va te donner des leçons. Ben ça nous l'avons toujours été, reconnaît le. On adore donner des conseils mais on ne supporte pas d'en recevoir si on ne les a pas demandé. A 32 ans, ça n'a pas changé et c'est peut être même pire qu'avant parce que maintenant on a de l'expérience. Du coup, rassure toi, je ne me permettrai que le strict nécessaire, après tout j'ai le droit, c'est pour toi/nous/moi que je le fais.

D'autre part je ne vais pas te dévoiler ce que sera ton futur. Nous avons assez lu de livre de science fiction sur les paradoxes du temps et les voyages temporels pour savoir qu'il serait dangereux d'essayer de changer ce que sera demain/aujourd'hui....

Tout d'abord, commençons par ce qui saute le plus à la figure... Tes fringues.... Oui, on dirait que tu as juste oublié d'être féminine ! Ce jean déteint à l'eau de javel que tu vas faire d'ici quelques temps en y écrivant DAKAR sur une jambe et YASS de l'autre en souvenir de ton amie, arrête tout de suite... Délaver un jean c'est bien, mais quand il n'a aucune forme et que tu ressembles à un sac à patates dedans c'est maaaaaaaaaal.... Heureusement cette période ne va pas durer longtemps. Tu vas retrouver un meilleur goût pour t'habiller d'ici quelques mois. N'oublie jamais que tu es belle. Non tu n'es pas grasse, non tu n'as pas un gros cul. Je peux te dire que je paierai cher pour avoir ta silhouette encore aujourd'hui (moi qui ai 10kg de plus que ce que tu as, non ne me crie pas dessus, je suis en train de gérer le problème). D'ailleurs en parlant de ça, si tu te remettais au sport dès maintenant, ça serait bien. Et arrête de fumer.... On sait toutes les deux que tu as commencé pour faire chier nos parents mais ça va te coûter cher et de toute façon tu finiras par arrêter en 2004. Merci de préserver nos petits poumons (même si partager une cigarette dans les bras d'un amoureux après un gros câlin reste un souvenir très agréable..... Chut, non, tu n'as rien lu, je n'ai rien dit..... Enfin, tu t'en rendras compte quand ça arrivera, surtout dans les bras de cet Apollon.... Non, c'est bon j'arrête la digression !!!)

D'ici quelques semaines tu vas commencer les leçons de conduite accompagnée avec un certain Marc, un vieux moustachu de prime abord très sympathique mais qui passera plus de temps à te draguer qu'à t'apprendre vraiment à conduire. Et comme une cruche, tu ne vas rien voir sur le coup... Je te rassure, il ne tentera rien de déplacé mais si tu pouvais juste arrêter d'embrayer dans chaque virage, ça évitera des sueurs froides au moniteur qui vérifiera tes acquis juste avant tes dix huit ans. Et évite de porter ces baskets rouges à semelles compensées pendant les leçons, tu ne sens pas les pédales. Plus tard on conduira en talons aiguilles mais d'ici là, essaie de ne pas te ridiculiser. 

Passons au moins drôle. Dans deux ans tu vas prendre une grande claque dans la gueule. Ton ego va avoir du mal à s'en remettre.... J'imagine que tu meurs d'envie de savoir ce que c'est pour éviter cette épreuve et tu vas me détester de devoir te dire non. Car de cet échec découle tout ce que tu/nous/je suis aujourd'hui. Oui tu vas t'en relever et tu seras encore plus forte qu'avant. Tu vas rencontrer des tas de gens qui te feront grandir, murir, rire, pleurer, avancer, souffrir, vivre....

J'aurais envie de te donner des indications pour suivre d'autres voies, faire d'autres choix parce qu'à ce jour je me demande ce qu'aurais été ma vie si au lieu de dire blanc à un moment j'avais dit noir. Mais j'ai trop peur de perdre tout ce que j'ai aujourd'hui et qui fait ma vie. Bien sûr j'ai fait des erreurs, j'ai pris des claques dans la gueule mais au final on apprends toujours de ces expériences. Rien n'est plus vrai que l'adage qui dit : "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" et tu vas t'en rendre compte....

Tout ce que je peux te conseiller vraiment c'est de vivre intensément chaque moment. De profiter de chaque plaisir comme si c'était le dernier parce qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait et qu'on n'a qu'une vie, qu'une seule jeunesse. Je n'ai pas à rougir des choix que tu pourra faire dans ton futur alors continue comme tu le sens, comme tu l'as toujours fait, sans te soucier de l'avis des autres. Si tu estimes que c'est bien, fais le et ne regrette rien. 

Malheureusement il y a des choses qui auraient pu mieux se passer. Tu vas perdre des amis très chers à notre cœur parce que tu vas toujours privilégier les hommes que tu aimeras. Tu t'éloigneras d'eux sans t'en rendre compte et au final chacun suivra son chemin. Penses-y avant de te consacrer uniquement au bien-être de celui qui fait battre ton cœur. 

Aujourd'hui à 32 ans je me penche sur les 16 années qui viennent de passer, si vite que ça me donnerait le tournis. Et je me dis que j'ai encore bien des choses à accomplir, bien des rêves à réaliser. Je sais que tu n'imagines pas encore ce que sera ma vie, tu n'y as encore jamais pensé. Tu ne t'angoisses pas de ces choses là. Sache que tu fais un métier passionnant qui était fait pour toi. D'ailleurs je me demande pourquoi j'ai mis tant de temps avant de le réaliser. Tu as aussi de nombreuses passions dont une qui sera vraiment dévorante mais ce n'est pas encore le moment de le découvrir.

Allez adessias comme on dit chez nous, vis ma belle, vis... On se revoit dans 16 ans dans le miroir...

PS : profite de chaque heure de sommeil, il va y avoir des périodes où tes nuits seront très très courtes... Enfin j'dis ça, j'dis rien....


20 commentaires:

  1. que dire: c'est BEAU
    tu as du talent pour l' écriture!

    RépondreSupprimer
  2. C'est un bel exercice et ta lettre est belle...
    J'ai passé un bon moment en écrivant la mienne, toi aussi certainement.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce petit moment, j'ai adoré te lire :)

    RépondreSupprimer
  4. j'adore, du talent là aussi je suis d'accord... je verse ma larme...
    je pourrais m'écrire à mes 20 ans, puis que j'en ai le double aujourd'hui...
    merci

    RépondreSupprimer
  5. quelle lettre! c'est beau! A mon âge, la mienne serait beaucoup trop longue! lol!

    RépondreSupprimer
  6. C'est très bien écrit, un bel exercice! très émouvant aussi, je ne voudrai faire cela sous aucun prétexte...je ne m'en remettrai pas je pense...

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup....et je suis émue par ce récit...
    Aaaaah si je pouvait....

    RépondreSupprimer
  8. Super cette lettre style "retour vers le passé" ! Moi, à 53 balaies, que ma lettre serait longue ! J'ai adoré te lire !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. C'est émouvant! On s'aperçoit qu'on a tous fait des erreurs de parcours (moâ y tout!) mais au final, on semble tous heureux! ;) C'est le principal!
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. J'ai adoré, c'est très émouvant.... je m'y suis collé aussi... pas facile mais cela permet de se dire que notre vie est belle aujourd'hui !!!Merci
    http://lesfeesdestyle.blogspot.com.es/2013/06/lettre-mes-16-ans.html

    RépondreSupprimer
  11. C'est super beau et touchant. Bravo!

    RépondreSupprimer
  12. J'adore cette petite rétrospective de tes 16 dernières années sur le mode d'une lettre à soi-même... ça me donne envie de faire la même chose, ce serait "lettre à mes 13 ans"... ça m'a fait pensé à un livre de Musso lu dernièrement "Seras-tu là ?". Très belle lettre en tout cas !
    Une chose qui n'a rien à voir, je ne reçois plus tes news et quand je veux me réinscrire j'ai un message comme par lequel j'y suis déjà, as-tu une idée ? (avant je recevais ta news dans mes spams, pourquoi ?? et impossible de faire autrement). Bizzz

    RépondreSupprimer
  13. Une jolie lettre, très sage, et pourtant pleine d'humour !!!
    Vous me donnez envie d'essayer, mesdames.

    RépondreSupprimer
  14. Très jolie lettre...
    Je m'y suis essayée aussi il y a quelques jours...
    A découvrir (ou pas !) sur mon blog ;-)
    Bises scrappées

    RépondreSupprimer
  15. Quelle superbe lettre, très émouvante, et c'est effrayant comme je m'y retrouve dedans, j'ai l'impression que tu l'as écrite pour mon "moi de 16 ans", c'est vraiment déroutant!!!
    Chapeau pour le talent d'écriture!

    RépondreSupprimer
  16. C'est chouette de lire cette lettre. Plein de maturité dis donc !

    RépondreSupprimer
  17. bon... j'y suis allée de ma petite lettre, moi aussi... Pas facile de ne pas en dire trop...
    http://peggy-monpetitmonde.blogspot.fr/2013/06/lettre-mes-16-ans.html

    RépondreSupprimer

J'aime, j'aime pas, tout ça tout ça, c'est à vous !