mercredi 29 octobre 2014

Collection automne-hiver by Nine - HER Little World (encore)

Je sais que je vais finir par lasser celles et ceux qui attendent un peu de scrap. Encore un peu de patience, là j'ai profité des soldes sur les lainages de l'an dernier pour coudre des manteaux à mes pépettes parce que l'hiver est là. J'ai la désagréable impression d'être passée de l'été (il y a moins de 15 jours on était en tee shirt) aux frimas. Bref, une bonne occasion de sortir mon dernier patron HER Little World et de me vider la tête.

Manteau Irresistible


Pour Naïs (la blonde)




Taille : 6 ans pour une petite fille de 5 ans, manches rallongées en 10 ans parce que mes filles ont des longs bras et que je voulais un jolis revers.
Fournitures : Coupon de lainage Mondial Tissu, doublure en moumoute de l'an dernier dans laquelle j'avais déjà fait son manteau Boréale, passepoil Mondial Tissu et boutons à recouvrir.
Modifications : j'ai utilisé des pressions à coudre cachées dans le revers du manteau plutôt que de faire des boutonnières (ma machine n'a pas été coopérative), j'ai modifié l'emplacement des boutons  et j'ai supprimé l'espèce de bavette à l'arrière que je n'aimais pas. Pour finir j'ai surpiqué toutes les bords une fois que j'ai retourné le manteau pour que la moumoute tienne bien en place. Autre chose qu'on ne voit pas c'est la capuche qui n'est pas encore fixée. Je dois m'offrir (ou me faire offrir) une pince kam et donc je mettrai des pression plutôt que des boutons.
Difficultés rencontrées : juste un petit souci au niveau des épaules, le raccord du passepoil est loupé parce que je l'ai repassé dans le mauvais sens (d'où la nécessité de repasser correctement !) et j'avoue que je me mettrais des gifles.....






Pour Louane (la brune)



Taille : 10 ans et malheureusement je n'ai pas anticipé au niveau des manches du coup elle n'a pas de revers.
Fournitures : coupon de lainage, fausse fourrure et boutons à recouvrir Mondial Tissu, coupon de batiste de coton de mon stock.
Modifications apportées : Ayant un tissu à lignes horizontales j'ai supprimé les passepoils et j'ai modifié le derrière du patron pour avoir une seule pièce dos. Du coup pas de pli mais le manteau est bien assez ample pour ma liane. Comme pour Naïs j'ai remplacé les boutonnières par des presssions à coudre que je ne vais pas tarder à changer pour y mettre plutôt du velcro (j'ai un peu peur qu'à force de tirer dessus, elles arrachent le tissu). Au niveau des poches j'ai pris le tissu avec lequel j'ai recouvert les boutons pour le petit rappel fantaisie, sans cela, le manteau aurait été un peu tristoune.
Difficultés rencontrées : juste le découpage de mon lainage pour faire de jolis raccords. Mon coupon de 2m y est passé.










A leur cou vous pouvez voir un snood en jersey (têtes de mort) et polaire épaisse. Pour qu'elles les reconnaissent, un peu de flock de chez Happy Flex avec leur prénom. Mattia en a un aussi et il ne voulait plus le quitter le jour où je les ai cousu.

Si vous ne savez pas faire les snoods, Nadège vous offre un petit tutoriel ici.

Vous pensiez que c'était fini ???

Désolée, encore un truc à vous montrer, pour ma blondinette : le sarouel farfelu que j'avais déjà cousu pour sa sœur l'an dernier.







Taille : 6 ans
Fournitures : un velours léger fleur du marché aux tissus hollandais (de l'an dernier) et un velours plus lourd pour le bas de Mondial Tissu (qui doit dater de l'an dernier aussi).
Modifications apportées : j'ai supprimé le pli des poches et mis un seul gros élastique à la taille plutôt que 2 petits. Juste une question de goût.
Difficultés rencontrées : aucune, modèle basique que j'avais déjà fait.










C'est tout pour aujourd'hui (et c'est déjà pas mal !)

dimanche 26 octobre 2014

Craft less, live more - Débuter la couture : trucs, astuces et tout ça tout ça

   Voilà déjà de nombreuses semaines que je n'ai pas alimenté cette rubrique. Il faut dire que j'ai suivi mon propre conseil depuis ma reprise du boulot il y a trois mois et j'ai donc privilégié ma petite famille durant mon temps libre. Me voici donc en congés pour une semaine avec donc, pas mal de choses à partager et plus particulièrement cet article auquel je pense depuis un bon moment.



   Si vous êtes là c'est que vous savez ce que je fais ; si vous êtes arrivés là par hasard (Nine, 33 ans, enchantée) je vous invite à parcourir les articles précédents avant de vous taper le pavé que je me prépare à écrire.

   Quand je poste des photos de mes petites coutures, je reçois pas mal de "oh, mais c'est trop beau, t'es trop forte !", "j'adore, tu as appris où à coudre ?!", "quand est-ce que tu nous fais un cours ?" etc. Bien que j'adoooooooore recevoir des compliments, il faut tout de même ne pas trop se prendre au sérieux et avouer que ce que je fais est à la portée de tout le monde un tant soit peu habile de ses mains et sachant suivre des consignes. Si vous n'avez jamais touché un fil et une aiguille mais que l'émission "Cousu main" vous a donné envie de vous lancer, ce qui suit est pour vous (ceux qui débutent et qui tâtonnent encore sont également les bienvenus.

1 - Le matériel

   Première choses à savoir : non, on ne fait pas d'économie avec la couture (sauf si on vous offre régulièrement des tissus de bonne qualité ou que vous disposez d'un énorme stock d'habits d'occasion dans lesquels vous pourrez couper, cela vous reviendra moins cher d'habiller votre petite famille à La Halle ou Kiabi). Les machines et les fournitures ont un coût non négligeable, sans parler du temps passé devant sa machine. 

   Il vous faudra tout d'abord une machine à coudre (MAC pour les initiés).

   Et là je m'arrête tout de suite pour digresser (oh comme je parle bien !!!). Oui il existe des MAC pas trop chères (genre la SY du suédois ou la silvercrest de LIDL) mais il ne jamais oublier le vieil adage (mon mien à moi, basé sur mon immense expérience de l'existence) : quand c'est pas cher il y a une raison ! Bon il a aussi son pendant (c'est parce que c'est plus cher que c'est mieux) mais il concerne les produits haut de gamme.

   Acheter une MAC à 80€ épargnera donc votre porte monnaie (du moins au début) mais c'est généralement une fausse économie. Votre MAC sera moins fiable, moins stable, aura moins de fonction, le mode d'emploi incompréhensible et pour le SAV, n'espérez pas de miracle. Au final vous risquez d'être dégoûté parce que c'est trop compliqué ou alors vous rachèterez une machine plus chère. J'imagine déjà les fans de ces MAC me tomber dessus mais soyons réalistes : entre une Audi et une Lada, on sait ce qu'on choisirait. Pour résumer, à moins de 180€, vous risquez d'être déçu.

   Avant de choisir votre future copine (la mienne s'appelle Germaine), comparez les différentes gammes/offres/modèles. Pour le même budget préférez une bonne mécanique plutôt qu'une entrée de gamme électronique (même si les nombreux points décoratifs vous font de l’œil vous ne les utiliserez pratiquement jamais. Si si je vous assure....).

   En ce qui me concerne j'ai la Pfaff Select Line 4.2, qui m'a été offerte à mon dernier anniversaire. C'est vraiment une excellente machine qui coûte assez cher et que je ne conseillerai à une débutante que si elle est CERTAINE de l'utiliser souvent (pour faire un ourlet de pantalon et un rideau par mois, c'est vraiment inutile). C'est la plus évoluée des mécaniques de cette marque et à part son point boutonnière je n'ai rien à lui reprocher.



   Vous pouvez aussi sans souci vous tourner vers la marque Brother qui a vraiment une bonne gamme de MAC familiales (usage courant). Pour celles ayant un budget très confortable (plus de 500€) Janome et Bernina sont très renommés. Vous pouvez trouver des boutiques où vous pourrez essayer votre MAC et même avoir un cours pour la prise en main.

   Deuxième outil indispensable : une boîte à ouvrage (pas le contenant hein, le contenu !) avec :

  • des ciseaux de tailleur : il en existe plusieurs sortes et encore une fois je vous conseille de bien les choisir. Il n'y a rien de pire que des ciseaux qui coupent mal et qui abîment le tissu. Le mieux c'est d'aller dans un magasin de tissus et de voir ceux que les vendeurs utilisent si vous n'y connaissez rien. Moi j'aime les ciseaux coudés, longs et entièrement en métal mais il faut impérativement qu'ils soient bien aiguisés (je ne vous parlerai pas de mon dernier achat qui coupe moins bien que mes vieux que je voulais remplacer). On pourrait croire que des ciseaux neufs le seraient mais c'est loin d'être aussi évident....
  • Des aiguilles : ne croyez pas que vous pourrez vous passer de coudre à la main puisque vous avez une MAC, lourde erreur lol (on la sent l'expérience, là ???). Ne serait-ce que pour coudre des boutons, fermer des coussins au point invisible ou un ourlet sur un manteau, il va vous falloir un assortiment de différentes aiguilles.
  • Des épingles et/ou des pinces : indispensables pour tenir vos épaisseurs de tissus ensemble vous avez le choix entre
les traditionnelles 

celles à tête ronde



les épingles fourches (mes préférées)


les pinces prodige (mes autres chouchous)


   Sans parler des épingles fines pour les tissus fins et délicats, les épingles à quilter, les épingles à appliqué etc. Surtout on n'hésite pas à jeter une épingle dont la pointe est émoussée ou tordue pour ne pas abîmer son tissu.

  • un mètre ruban
  • des fils : au moins du blanc et du noir. Mon préféré : le Gütermann 
  • un découvite : outil INDISPENSABLE ! Vous pouvez même en acheter 2, ça a tendance à se cacher quand on en a besoin ces petites choses là
  • un coupe fils
  • de la craie de tailleur pour reproduire ses patrons et du papier de soie (ou des stylos, ou des crayons selon ce que vous préférez). J'aime bcp la craie triangle (plusieurs couleurs pour tissus clairs ou foncés) à aiguiser de temps en temps avec un couteau.





Facultatifs mais biens utiles la règlette à ourlet, le pistolet (pour les courbes), la règle plate (au moins 50cm), le mètre en bois, le dé à coudre, la pince Kam etc...



   Dernier outil dont vous ne pourrez pas vous passer : un fer à repasser. Une belle couture est une couture repassée. TOUTES les coutures doivent être repassées (ou pressées selon le tissu cousu). C'est ce qui donne l'aspect fini à votre couture et qui vous vaudra tous les compliments. Je ne le répèterai jamais assez, n'oubliez pas de repasser vos coutures !!! Vous pourrez aussi avoir besoin d'une jeanette et d'un coussin de tailleur. Si vous n'avez pas le courage de sortir votre gros fer, vous pouvez utiliser un fer de voyage pour une vingtaine d'euros dans les magasins comme Boulanger ou Darty.

   Pour finir il vous faudra de la mercerie et du tissu. Si vous avez la chance d'avoir un Mondial Tissu, un Toto Tissu, un Maison d'Ursule etc, allez-y ! Je n'ai pas encore franchi le pas de commander sur le net (et pourtant je suis addict à paypal), j'ai trop besoin de toucher et de voir en vrai mes tissus. Un jour je me lancerai et ce sera un vrai désastre pour mon compte bancaire lol. Bien vite vous tomberez dans le vice du passepoil, biais, fermetures éclair, bord-côte, boutons etc etc etc.... C'est sans fin.

2 - Le vif du sujet

   Vous avez la MAC, votre fer est branché, vous avez le tissu et.... Que coudre ? Comment faire ?? 
Revenons un peu en arrière et parlons théorie. En ce qui me concerne je n'ai fait aucune étude d'art plastique, ni de couture, ni de modélisme et on ne m'a rien appris. J'ai acheté un bouquin et une MAC. Voici les ouvrages que je vous conseille avant de vous lancer :


Un must have qui vous enseignera les bases : reconnaître les différents tissus, comment couper un patron, assembler un vêtement, monter des manches, coudre des poches etc.



Un autre must have, parfois redondant avec le premier mais très bien fait.



   Les techniques pour aller plus loin et avoir des finitions parfaites.

   Une fois que vous aurez lu au moins un des deux premiers, le droit fil, l'embu et la surpiqûre n'auront plus de secret pour vous et vous pourrez vous lancer pour de bon.

   En ce qui me concerne j'ai une préférence pour les patrons Burda qui sont détaillés et plutôt clairs. Pour débuter, préférez les patrons individuels en pochette (pour une dizaine d'euros) plutôt que les magazines où les instructions sont plutôt succinctes sans parler du labyrinthe des patrons à recopier qui en rebutera plus d'un.

   Dans la même veine vous avez la marque Vogue (assez classique), McCalls et Butterick que vous trouverez facilement en magasins de tissus (ainsi que les catalogues de modèle pour commander celui que vous voulez) ou sur internet.

   Vous avez aussi les créatrices indépendantes comme HER little World (patrons pour enfants), Deer and Doe, Lalimaya, Grains de Maïs etc. Vous pourrez cependant être un peu perplexe devant des explications moins académiques que les marques citées plus haut mais les patrons sont bien ficelés en général.

   Voilà, il ne vous reste plus qu'à choisir un modèle et à recueillir les compliments !

3 - Mon avis

   Que serait un article sur ce blog sans mon message personnel à toi lecteur(trice) assidu(e) et tellement avide de bons conseils ??? (dois-je préciser que c'est à prendre au 5ème degré ?!)


  • On REPASSE TOUJOURS SES COUTURES. Si vous ne devez retenir qu'une seule chose c'est celle-ci.
  • On suit les instructions même les plus barbantes. Oui bâtir c'est fastidieux mais c'est indispensable pour avoir un résultat propre et net. Vous trouverez certainement vos propres façons de faire mais il n'y a rien de mieux que les méthodes enseignées dans les livres et les cours de couture. 
  • Une autre façon d'avoir un rendu qui fait un peu "pro" est la surpiqûre. Regardez vos vêtements du commerce, il y en a partout !
  • On se mesure et on mesure son modèle avant de couper son patron. Il ne faut pas se fier aux tailles du commerce ou aux âges. Ça va vous prendre 3 minutes et vous évitera une sacrée déconvenue durant les essayages.
  • On prend son temps. Coudre ce n'est pas compliqué mais il vaut mieux ralentir sur la pédale plutôt que sortir son découvite.
  • On s'amuse ! SI ça vous barbe, arrêtez tout de suite !

  J'ai encore un tas de choses à dire mais ça fait déjà 1h30 que je tape et j'ai déjà du perdre des gens en route alors c'est tout pour aujourd'hui. Lancez-vous ! et revenez me montrer vos réalisations.

Tschüss !

samedi 11 octobre 2014

Pour Aneulore avec une photo des WOP - DT Prima Marketing

Ça faisait longtemps, et ça fait un bien fou, vous ne pouvez pas imaginer ! J'attends ça depuis des semaines.

Me poser, sortir une belle photo et scrapper sans regarder l'heure, juste prendre du plaisir....

Pour ce faire j'ai emprunté une photo à ma copine Aneulore qui s'est offert récemment une séance avec les WOP. Un vrai bonheur de travailler avec des clichés de pros !

J'ai sorti quelques nouveautés Prima que j'ai récemment reçues (gesso, pâte texturée) et une "vieille" collection (Free Spirit) qui collait assez bien à l'ambiance marine de la photo. Et bien évidemment des tampons, des tampons et encore des tampons....





J'espère que ça lui plaira (et que ça vous plaira aussi).

Je vous laisse, c'est l'heure de "Cousu main" !

dimanche 28 septembre 2014

Couture avec HER Little World !

Hey hey, je suis déjà de retour !

Il fait beau, c'est dimanche, j'ai pris mon appareil photo et les mioches sous le bras et hop, direction le parc pour une séance photo automnale.

Tout d'abord le poncho Follet que j'avais fait l'année dernière pour ma grande et qui avait même fait l'objet d'un mini-album.

Cette fois-ci, pour ma blondinette qui était toute contente que je lui couse cette "cape vache" que je lui promets depuis l'an dernier (hum hhhhum....)


Modèle : Follet en taille 6 ans pour une puce de bientôt 5 ans
Fournitures : fausse fourrure "vache" trouvée l'an dernier sur le marché aux tissus hollandais et polaire noire très épaisse de Mondial Tissu, biais noir, boutons et ruban de mon stock scrap
Modifications apportées : suppression du col, le biais qui borde la fourrure est cousu à l'intérieur et j'ai laissé les bords de la polaire à cru. Un seul bouton au niveau du cou et j'ai créé un petit pompon rembourré avec les chutes de tissu.
Difficultés rencontrées : aucune, les modèles de Nadège sont magnifiques et accessibles même aux débutants.






En dessous vous pouvez apercevoir la robe Raffinée que voici :


Modèle : Raffinée en taille 6 ans
Fournitures : popeline de coton fleuri de Mondial Tissu et velours blanc cassé de Toto Tissus qui attendaient dans mes placards depuis des mois voire des années...., biais maison et bouton de récup
Modifications apportées : aucune, j'ai suivi scrupuleusement le patron parce que c'était la première fois que je le faisais.
Difficultés rencontrées : au moment du montage de la doublure et du dessus de robe j'ai du me faire violence pour débrancher mon cerveau et suivre les instructions pour ne pas faire une connerie lol. Sinon, no problem.

 

C'est dommage, on ne voit pas bien le détail du "col" sur les photos, il donne tout le charme au haut de cette petite robe.






Et pour reprendre le slogan d'une marque très connue : à quoi ça sert de faire des vêtements si on peut rien faire dedans :